Kosovo land arrow MédiaMensonge
TEST- MEDIAS Convertir en PDF Version imprimable Mail
mercredi, 02 avril 2008

Alastair Campbell nous avait aussi « informés »  sur le Kosovo

Qui nous informa sur le Kosovo en 1999 ? Qui préparait les conférences de presse de Jamie Shea, le porte-parole de l’Otan ? Alastair Campbell, le conseiller en communication – propagande de Tony Blair. Oui, celui qui vient de démissionner, pris en flagrant délit de mensonge sur les armes de Saddam.
 Une bonne raison donc de relancer le débat sur les médiamensonges de 1999 : Campbell a-t-il réussi à influencer les progressistes ? Un débat crucial au moment où Bush et Blair annoncent de multiples guerres, qui seront « vendues » par de nouveaux Campbell…
« Quand je vois ce que disent les médias sur mon pays que je connais bien, je me dis que je ne dois rien croire de ce qu’ils disent sur d’autres pays que je ne connais pas ! » confiait, il y a vingt ans, Ernesto Cardenal, prêtre et ministre du gouvernement progressiste du Nicaragua, pays alors agressé économiquement, militairement et médiatiquement par les Etats-Unis. Un conseil toujours utile.
Le but du présent test n’est pas d’enfoncer les gens. Car bien sûr, aucun d’entre nous n’a le temps matériel d’aller contrôler systématiquement toutes les infos qu’on nous balance. Le but est de montrer à quel point on peut nous manipuler. Et d’appeler à organiser ensemble une activité de test - médias.
En effet, comment pourrons-nous réussir à juger valablement des situations complexes comme celles de la Yougoslavie, du Moyen-Orient et d’autres régions stratégiques dans le monde sans organiser un contrôle collectif sur l’info et ses trucages ? Vos résultats, commentaires ou critiques  sont bienvenus.

KOSOVO  :   VRAI  OU  FAUX ?

1 «En 1989, Milosevic enflamme le Kosovo par un discours anti-albanais. »
O  VRAI  O  FAUX

2 « Le Kosovo était une région albanaise que les Serbes ont occupée.»
O  VRAI  O  FAUX

3 «A Rambouillet, les Serbes intransigeants ont refusé tout accord.»
O  VRAI  O  FAUX

4  «A Racak, en janvier 99, la police yougoslave a massacré 40 civils.»
O  VRAI  O  FAUX

5  «Le mouvement albanais UCK était une victime des Serbes. »
O  VRAI  O  FAUX

6  «C’est dans un but humanitaire que l’Ouest est intervenu. »
O  VRAI  O  FAUX

7 «Les USA n’avaient pas d’intérêt stratégique dans cette région. »
O  VRAI  O  FAUX

8  «L’Otan a arrêté un génocide commis par les Serbes. »
O  VRAI  O  FAUX

9  «On a découvert des charniers prouvant le génocide.»
O  VRAI  O  FAUX

10 « Milosevic a organisé les crimes contre la population albanaise.»
O  VRAI  O  FAUX

11 «L’Otan a mené une guerre propre. »
O  VRAI  O  FAUX

12 «L'OTAN a instauré un Kosovo multiethnique.»
O  VRAI  O  FAUX

REPONSES :

1  DISCOURS
«En 1989, Milosevic enflamme le Kosovo par un discours anti-albanais. »

FAUX : Pourquoi les médias occidentaux n’ont-ils jamais cité la moindre phrase de ce discours ? Milosevic y disait exactement le contraire :

« Jamais la Serbie n’a été habitée que de seuls Serbes. Il y vit aujourd’hui, plus qu’auparavant, beaucoup de citoyens d’autres nations, d’autres ethnies. Cela ne représente pas un handicap pour le pays. Je suis même sincèrement convaincu que c’est un avantage. (…) La Yougoslavie est une communauté plurinationale et ne peut subsister que moyennant une égalité totale de toutes les nations qui y cohabitent. Les ennemis de ces communautés, qu’ils soient intérieurs ou extérieurs, le savent bien, et ils axent en général toute leur activité subversive sur l’approfondissement des conflits interethniques. »


2  TERRE ALBANAISE ?
« Le Kosovo était une région albanaise que les Serbes ont occupée.»

FAUX : Depuis des siècles, le Kosovo était peuplé de nombreuses nationalités : Serbes, Albanais, Roms, Musulmans, Juifs, Turcs, Gorans, Egyptiens, Ashkanis… Peu importe qui serait « arrivé là le premier » ! Tous devraient avoir des droits égaux. Mais…
 Pendant la 2ème Guerre mondiale, les fascistes italiens, puis allemands tuent ou chassent un très grand nombre de Serbes. En 1945, le dirigeant yougoslave Tito n’autorise pas leur retour. Durant les années 70-80, la province est administrée par des cadres…  albanais. Le 10 novembre 1987, le New York Times écrit ce que les médias occidentaux se garderont bien de répéter plus tard :

«En réalité, les Albanais contrôlent déjà chaque phase de la vie au Kosovo: la police, la justice, l’agriculture, les usines, les villages et les villes… A présent, les Serbes sont en fuite, face à la violence albanaise grandissante. Vingt mille d’entre eux ont quitté le Kosovo ces sept dernières années…»

3  RAMBOUILLET
«A Rambouillet, les Serbes intransigeants ont refusé tout accord.»

FAUX ! A la «négociation» de Rambouillet (début 99), l'OTAN a voulu imposer l'occupation militaire de toute la Yougoslavie. Et la privatisation des richesses du Kosovo par les multinationales. Elle a même empêché Serbes et Albanais de se parler.

4  RACAK
«A Racak, en janvier 99, la police yougoslave a massacré 40 civils.»

FAUX ! C'étaient les victimes d'un affrontement entre deux armées. Cette manipulation a été orchestrée par un agent américain, William Walker, qui avait été complice des escadrons de la mort au Salvador et au Nicaragua (années 80). Le TPI de La Haye s’est bien gardé de convoquer Madame Renta, chef de l’équipe internationale de légistes. Chaque guerre commence par un grand médiamensonge: des images terribles, mais manipulées pour tromper l'opinion.

5 UCK
«Le mouvement albanais UCK était une victime des Serbes. »

FAUX ! Le 22 février 98, l’envoyé spécial des USA dans les Balkans, Robert Gelbard, déclare publiquement :
«Je sais ce qu’est un terroriste lorsque j’en vois un. Et je vous dis que ces gens de l’UCK sont des terroristes.»

En effet, de nombreux rapports officiels établissent que le mouvement séparatiste albanais tuait délibérément non seulement des policiers et fonctionnaires serbes, mais aussi des Albanais mariés à des Serbes ou refusant de soutenir l’UCK. Pourtant, trois mois plus tard, le 7 juillet, les Affaires étrangères US déclarent le contraire :
«L’opinion des Etats-Unis n’est pas que l’UCK est terroriste.»

Et la CIA va former et armer ces terroristes. Puis, l’Otan va devenir leur force aérienne. Pourquoi ? Dans quel intérêt ?

6 HUMANITAIRE
«C’est dans un but humanitaire que l’Ouest est intervenu. »

FAUX : Au moment de déclencher les bombardements sur la Yougoslavie, le président Clinton confie à des fonctionnaires US son véritable objectif :

«Si nous voulons des relations économiques solides, nous permettant de vendre dans le monde entier, il faut que l’Europe soit la clé… C’est de cela qu’il s’agit avec toute cette chose (sic)du Kosovo.»

Trois jours plus tard, le New York Times confirme qu’il s’agit bien d’une guerre de la mondialisation :

«Pour que la globalisation marche, l’Amérique ne doit pas craindre d’agir comme la superpuissance omnipotente qu’elle est. La main invisible du marché ne fonctionnera jamais sans un poing caché. McDonalds ne peut être prospère sans McDonnel Douglas, le constructeur de l’avion F-15. Et le poing caché qui garantit un monde sûr pour les technologies de la Silicon Valley, ce poing s’appelle armée des Etats-Unis, Air Force, Navy et Marines.»


7 GUERRE SANS INTERET
«Les USA n’avaient pas d’intérêt stratégique dans cette région. »

FAUX ! Grâce aux bombardements, l’Otan a pu liquider les vestiges d’économie socialiste et installer à Belgrade un gouvernement du FMI. Qui a porté le prix du pain de 4 à 30 dinars, quadruplé celui de l’électricité (convoitée par des sociétés étrangères), lancé la privatisation au bénéfice des multinationales et préparé 800.000 licenciements.
 De plus, Washington a construit la gigantesque base militaire de Camp Bondsteel, juste à côté du futur pipe-line US acheminant vers l’Europe le pétrole et le gaz d’ex-URSS. Une ville immense, 7.000 soldats, des pistes pour bombardiers, louées pour 99 ans et qui permettront d’intervenir pour contrôler le Caucase ou menacer Moscou.

8 GENOCIDE
«L’Otan a arrêté un génocide commis par les Serbes. »

FAUX !  En juin 2001, Jamie Shea, porte-parole de l’Otan, a admis « qu’il n’y avait pas eu un génocide au Kosovo ».
 Quinze jours encore avant la guerre, un rapport officiel des Affaires étrangères allemandes déclarait encore : «Il n'y a pas de persécution ethnique contre les Albanais en tant que groupe. Seulement des affrontements entre deux armées.»

9  CHARNIERS
«On a découvert des charniers prouvant le génocide.»

FAUX ! Après de très longues recherches, 2.108 corps ont été exhumés. De toutes nationalités. Certains victimes des bombardements OTAN, d'autres des attaques de l'UCK, d’autres enfin de crimes commis par certaines forces serbes. Ce sont ces trois facteurs, et non un seul, qui ont provoqué l’exode massif des réfugiés albanais au début de la guerre.
 Le chef des médecins-légistes espagnols, venus pour les autopsies, s’est plaint d’avoir été manipulé par l’Otan. Le génocide («100.000 civils massacrés») était une invention de la propagande.

10 MILOSEVIC
« Milosevic a organisé les crimes contre la population albanaise.»

FAUX : Les consignes données à la police serbe disaient de protéger tous les civils, y compris albanais. Après les bombardements, certains éléments policiers et paramilitaires ont effectivement commis des crimes (meurtres, vols, destructions) contre des civils albanais. Mais ils ont été rapidement punis et emprisonnés, sous Milosevic, par la Justice de Belgrade.

11 GUERRE PROPRE
«L’Otan a mené une guerre propre. »

FAUX ! Le chef d'état-major belge Herteleer l'a reconnu: «Faisons mal à la population serbe elle-même. Infligeons-leur des pertes.» Résultat : 2.000 civils tués, 5.000 blessés, une génération d'enfants traumatisés, 147 hôpitaux touchés, des usines purement civiles, etc… But réel : mettre un peuple à genoux pour ouvrir la porte à l'invasion des multinationales.
 L'OTAN a employé contre des civils des armes interdites par les Conventions de Genève: 1. Bombes à fragmentation. 2. Bombes au graphite paralysant l'électricité. 3. Armes à uranium appauvri provoquant cancers et mutations génétiques, y compris chez des soldats US. Mais, a déclaré le congressiste US Lester Munson : «Vous ne verrez jamais des pilotes de l’OTAN devant un tribunal de l’ONU. L’OTAN est l’accusateur, le procureur, le juge, le jury et l’exécuteur, car c’est l’OTAN qui paie les factures du TPI. L’OTAN ne se soumet pas au droit international. Il est le droit international. »

12 MULTIETHNIQUE
«L'OTAN a instauré un Kosovo multiethnique.»

FAUX ! Depuis l’occupation, une véritable purification ethnique a chassé 230.000 Serbes, Juifs, Roms Musulmans, Turcs et autres minorités. Les 40.000 soldats de l’Otan n’ont pas retrouvé une seule des 1.200 personnes kidnappées par l'UCK. La maffia règne au Kosovo, plaque tournante des trafics de drogue, armes et prostitution vers l’Europe.

N.B. Toutes les références et preuves sont tirées des chapitres 1, 2 et 3 de : Michel Collon, Monopoly – L’Otan à la conquête du monde, EPO, Bruxelles, 2000. Le discours de Milosevic figure en pp. 66-67.
 Voir aussi : Anne Morelli, Principes élémentaires de propagande de guerre, Labor, Bruxelles, 2000.





Reddit!Del.icio.us!Facebook!Slashdot!Netscape!Technorati!StumbleUpon!Newsvine!Furl!Yahoo!Ma.gnolia!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
 

Le Kosovo c'est la Serbie

Carte de la Serbie

Translation


Signez la pétition

Signez la pétition contre l'indépendance du Kosovo



Espace membre

Statistiques

Visiteurs: 1515856

Netvibes infos kosovojesrbija

INFO KOSOVO