Kosovo land arrow Actualité arrow Editos arrow Hold-up sur les Balkans
Hold-up sur les Balkans Convertir en PDF Version imprimable Mail
samedi, 21 juin 2008

La proclamation d'indépendance du Kosovo, le 17 février dernier, a violé les Accords d'Helsinki de 1975 sur l'inviolabilité des frontières existantes de la Serbie. Une indépendance qui augmente le risque de conflits ethniques et territoriaux en Europe mais encore plus dans les Balkans.

Le Président américain a annoncé vouloir créer une armée du Kosovo aux frais de l'OTAN et sur la base de l'actuel Corps de protection du Kosovo. Selon lui cette démarche intensifiera la capacité du nouveau gouvernement à assurer la paix, permettra de faire face au terrorisme et de mieux réagir en cas de crise humanitaire. Encore un mensonge lorsque l’on y regarde de plus près.

De quelle paix parle-t-il, quand on sait tous que les Américains ont embrasé la Région des Balkans dans les années 90 et détruit l’économie de la Serbie en la bombardant pendant 78 jours ? Une vraie provocation quand on connaît la situation particulièrement délicate dans cette région de l’Europe. Que font les dirigeant européens ? Où sont-ils ?

La Russie principal allié de la Serbie estime que c'est une erreur de fournir des armes aux Albanais du Kosovo. Certains pays de l'Union Européenne, eux aussi réticents à l'indépendance de Pristina, estiment que la création d'une telle armée serait prématurée.

Les détracteurs du projet craignent que les structures de l'armée ne soient accaparées par le commandement de l'Armée de libération du Kosovo (UCK), qui se distingue par l'intransigeance de ses positions antiserbes et possède un passé militaire douteux (voir terroriste pour certains).

Une fois de plus l’arrogance Américain met cette région de l’Europe dans une situation particulièrement délicate. La France, qui autrefois avait une vraie politique étrangère, s’affiche comme un vassal de l’impérialisme Américain.

Aussi cette décision du Président américain suscite-t-elle l'inquiétude et peut représenter une nouvelle aggravation des problèmes provoqués par la violation de la résolution 1244.

Pour le moment, les Américains n’ont pas relancé leur machine de guerre de désinformation médiatique pour de nouveau diaboliser les Serbes. Les élections législatives du 11 mai dernier ont montré que la Serbie n’abandonnera pas le kosovo. Ce n’est pas une surprise.

Mais les réels enjeux dans la région sont bien plus importants que ceux laissés supposés par l’administration Bush. Un prétexte qui permet de dissimuler les vrais objectifs des Américain qui sont : dans un premier temps d’isoler les Russes sur le front européen ; dans un deuxième temps de créer une base militaire en plein centre de l’Europe ; et enfin de créer un pont pétrolier entre la mer Caspienne et l’occident via un oléoduc qui traversera le Kosovo. A qui profite le crime ? Combien d’épisodes cette saga Américano-Eurasien nous réserve-t-elle ? En Effet, il faut plusieurs dizaines d’années pour pomper le pétrole de la mer Caspienne, ce qui sous entend que les Américains ne sont pas près de quitter la Région. En terme mafieux cela s’appelle un Hold Up.





Reddit!Del.icio.us!Facebook!Slashdot!Netscape!Technorati!StumbleUpon!Newsvine!Furl!Yahoo!Ma.gnolia!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.

 
< Précédent   Suivant >

Le Kosovo c'est la Serbie

Carte de la Serbie

Translation


Signez la pétition

Signez la pétition contre l'indépendance du Kosovo



Espace membre

Statistiques

Visiteurs: 1543213

Netvibes infos kosovojesrbija

INFO KOSOVO